Navigation : polarisation

À mesure que la politique devient de plus en plus polarisée, une nouvelle étude révèle que les gens exagèrent souvent les différences politiques et les sentiments négatifs des gens se trouvant de l’autre côté du fossé politique, et que cette perception erronée peut être réduite en les informant à propos des sentiments véritables de ces « adversaires ». 

La montée des mouvements populistes transforme les systèmes politiques un peu partout dans le monde. Alors que l’appui envers ces mouvements « anti-élites » s’intensifie, plusieurs chercheurs tentent de savoir si le déclin économique et le renforcement des conflits entre les divers groupes jouent un rôle dans ce phénomène.

L’une des conséquences de l’accroissement du volume d’informations accessibles est le fait que la proportion d’entre elles qui peuvent être absorbées diminue. Une personne se retrouvera donc avec une mince tranche d’informations et d’opinions, et devient donc plus vulnérable face à la désinformation et risque de polariser davantage ses opinions. Pour en finir avec cette tendance, des experts en informatique affirment qu’il est nécessaire de développer de nouveaux algorithmes pour élargir nos horizons.

La disparition des journaux dans une région pourrait-elle être un facteur expliquant une plus grande polarisation des opinions dans cette même région? C’est l’hypothèse que défendent trois chercheurs en communication et politique dans une étude parue récemment.