Navigation : playstation 4

Right off the bat, Project CARS 3 sets itself apart from its predecessors. The opening video starts with a Mercedes winding its way down a mountain road, drifting around corners, until a Honda — waiting around a blind curve —darts out to join the chase. The race is on, as they say.

Sur des pistes tordues résolument science-fictionnesque, des bolides tout aussi étranges et technologiquement avancés foncent à toute allure, en s’échangeant parfois des tirs et en slalomant entre les obstacles. Bienvenue dans Pacer, un jeu de course d’arcade qui évoque la grandeur de titres anciens, sans toutefois l’atteindre.

Il y a quatre ans, déjà, le studio SUPERHOT Team proposait son jeu éponyme. Un jeu de tir à la première personne se déroulant dans un univers virtuel à l’esthétique plus qu’épurée; les décors richement ornés sont remplacés par des surfaces blanches, alors que les ennemis ne sont que des polygones formant une silhouette humanoïde. Après le succès de la première mouture, voilà que survient SUPERHOT: Mind Control Delete, une expansion autonome qui non seulement reprend les ingrédients du premier titre, mais ajoute une nouvelle couche de difficulté –  et de plaisir.

Parfois, on ne veut pas se casser la tête: pas question de sauver le monde (ou si peu), ou encore de libérer une princesse… Non, parfois, on veut simplement tuer des bestioles. Idéalement avec moult explosions et effets spéciaux. Voilà donc Fury Unleashed, un fort satisfaisant jeu d’action en 2D à la bonne odeur de rogue-lite.

C’est reparti pour un tour: trois ans après le premier volet, The Division 2 débarquait sur Xbox One, PlayStation 4 et PC. Après New York, c’est au tour de Washington D.C., la capitale américaine, de faire l’objet d’une lente reconquête par les agents de cette section spéciale du gouvernement chargée de restaurer une partie de ce qui s’appelait les États-Unis. Et comme la première déclinaison, le titre se veut ambitieux, mais déçoit, en bout de ligne.

Tout en proposant une formule des plus originale, 7th Sector est l’un des ces jeux de puzzles où le plus gros casse-tête consiste trop souvent à comprendre ce qu’il faut faire exactement pour progresser.

Les amateurs montréalais de jeux vidéo étaient conviés, la fin de semaine dernière, à découvrir ce sur quoi travaillent une partie des très nombreux studios d’ici, dans le cadre de l’édition 2019 de MEGA (Montreal Expo Gaming Arcade), événement fusionné cette année avec le MIGS, le Montreal International Gaming Summit.

Mélange d’aventure, d’exploration, de baston et de mythologie chinoise, Monkey King: Hero is Back est une expérience fort amusante qui, en plus d’être appréciée par les jeunes, pourrait bien améliorer la réputation des jeux vidéo basés sur des films.

Rares sont les jeux qui semblent avoir tout pour eux. Children of Morta, un jeu d’action et d’aventure développé par Dead Mage et publié par 11 bit studios, fait ainsi figure à part en ce sens: véritable bijou, ce titre est tout simplement fantastique, qu’il s’agisse du scénario, des visuels ou des mécaniques de jeu.