Navigation : performance

Est-ce vraiment du théâtre? S’agit-il d’une oeuvre à proprement parler? Ou se retrouve-t-on plutôt devant une catharsis au sens le plus pur du terme? Création déjantée, L’Exhibition, présentée à La Chapelle, permet de plonger carrément dans le terrier du lapin blanc et de s’envoler vers le Pays des merveilles.

S’agit-il véritablement de théâtre? N’est-ce pas plutôt un manifeste, un cri du coeur, un appel à l’action? Home Dépôt: un musée du périssable, une oeuvre présentée à l’Espace libre, surprend, séduit et dérange.

La dernière création de Dimitris Papaioannou est à l’Usine C pour quelques jours à peine. Le créateur a d’abord été reconnu comme peintre et bédéiste, mais ce sont ses mises en scènes de performances vivantes qui ont fait voyager son nom aux quatre coins du globe. Si on ne peut généralement pas nier les origines en art visuel de Papaioannou dans les choix scénique qu’il propose, The Great Tamer est parsemé de références créatives; une véritable visite au musée.

À l’origine du sport, l’athlétisme comprend une série d’exercices permettant de maximiser la performance. Le guide illustré Gammes athlétiques pour le sportif : améliorez votre condition physique paru aux éditions Amphora rassemble les gammes techniques afin que chacun les adapte à son entraînement personnel.

Lamelles, une oeuvre présentée à l’Usine C, est sensible, sensuelle, beaucoup plus que ce que la réflexion du metteur en scène sur sa création ne pourrait d’abord le laisser croire. Car, si ce sont des écrits théoriques et le désir de confronter le corps des performeurs à un dispositif potentiellement restreignant qui forment la genèse du projet, le résultat est tel qu’on est entièrement et physiquement absorbés par le mince espace de vie dont les possibles se déploient sous nos yeux.

J’ai rencontré Cédric Delorme-Bouchard à moins d’une semaine du coup d’envoi de Lamelles sa première mise en scène, à l’Usine C. Vous le connaissez ? Peu de noms de jeunes concepteurs auront fait tant d’échos, il me semble. C’est que le diplômé de l’UQAM en scénographie a participé à de nombreux projets, des œuvres d’envergure et des projets marginaux, et que sa signature a récolté les éloges des créateurs et des critiques.