Navigation : penelope

François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle française, a réaffirmé jeudi soir n’avoir rien commis « d’illégal » en rémunérant ses proches, dont son épouse, « la première de mes collaboratrices », mais il a dit pour la première fois comprendre que les accusations à son encontre « troublent » une partie de l’électorat.