Navigation : papier

Environnement
2

Le livre papier, plus polluant que la liseuse? 4 choses à savoir

L’empreinte carbone laissée par la production d’un livre imprimé est devenue un argument chez ceux qui défendent le passage aux appareils numériques. Mais d’un autre côté, le bon vieux papier a pour avantage de durer plus longtemps et de pouvoir passer entre plus de mains. Qui dit vrai? Le Détecteur de rumeurs et Unpointcinq, « média de l’action face aux changements climatiques », survolent quatre aspects du problème.

À la une
1

Foire Papier 2018: à la rencontre de l’art à la portée de tous

Le weekend dernier avait lieu un rassemblement artistique qui gagne en popularité au fil des ans: la Foire Papier, un des événements phares de l’Association des galeries d’art contemporain. Retour sur une 11e édition richissime en œuvres, échanges, rencontres et discussions de toutes sortes.

À la une
1

Le combat littéraire de Lettres québécoises

Dans un monde médiatique où la culture obtient une part toujours plus congrue des ressources journalistiques, couvrir l’actualité littéraire relève presque de l’exploit. Pourtant, certains tiennent toujours le fort. Parmi ceux-ci, on compte Lettres québécoises, un magazine spécialisé qui a profité d’une refonte quasi-totale, il y a moins d’un an, pour réaffirmer son engagement envers la scène littéraire d’ici. Rencontre.

Littérature
0

C’est l’été, et les Canadiens lisent… un peu

À quelques jours de la rentrée des classes et de la fin inévitable de la saison estivale, l’organisme BookNet Canada, qui surveille de près les tendances de consommation de livres d’un océan à l’autre, publie deux courtes études sur l’attrait de ces oeuvres papier ou en format numérique auprès des vacanciers, ou des simples quidams se retrouvant avec un peu de temps devant eux.

Arts visuels
0

Le papier sous toutes ses coutures

Au rond-point des arts visuels, du graphisme et de l’artisanat, les œuvres exposées à la 10e édition de la foire d’art contemporain Papier 17 se déroulant du 21 au 23 avril à l’Arsenal Art contemporain situé dans le quartier Griffintown de Montréal partageaient le même matériau: le papier.