Navigation : offta

Se prendre, présentée dans le cadre du OFFTA, est une pièce pour appartement dans laquelle deux artistes-acrobates nous invitent à les regarder se rencontrer, de tâtonnements sensibles à rapprochements intimes.

L’heure était à la danse, lundi soir, alors que le spectaculaire (et actuellement incomplet) édifice Wilder accueillait Faille et Phase 3, deux oeuvres portant sur la combinaison corps et machine présentées dans la cadre du festival OFFTA.

Nous entrons dans la salle, un écran qui semble retransmettre une image filmée est là. Nous attendons un moment. La webcaméra finit par se retourner sur un groupe de jeunes filles. Elles sont assises dans ce qui semble être une petite pièce remplie de plantes tropicales. Elles nous regardent, immobiles. On s’interroge sur ce qui se passe ou va passer. Une musique pop se met à résonner. Cela dure longtemps, très longtemps. Le regard est insistant, un certain malaise s’installe.