Navigation : obésité

Les achats hebdomadaires de produits gras, riches en gras saturés et sucrés ont reculé chez les ménages londoniens exposés aux restrictions publicitaires, comparativement aux autres ménages, avec des reculs de 6,5 %, 7,3 % et 10,5 % respectivement.

L’un des premiers exemples d’oeuvre d’art, les mystérieuses figurines de « Vénus », sculptées il y a quelque 30 000 ans, intriguent et mystifient les scientifiques depuis près de deux siècles. Un chercheur de l’Université du Colorado affirme maintenant avoir recueilli suffisamment de preuves pour résoudre le mystère derrière ces étranges totems.

Le stress émotionnel, l’anxiété économique, l’inactivité physique et la distanciation physique; le confinement des sociétés pour combattre la COVID-19 crée une insécurité psychosociale qui mène à l’obésité, affirment trois chercheurs danois. Des contre-mesures sont nécessaires pour que le public reste en santé, tout en étant protégé contre le nouveau coronavirus, disent-ils.

La pandémie de COVID-19 a frappé, et frappé fort: pourtant, ce ne sont pas tous les pays qui ont utilisé les mêmes méthodes de gestion, pas plus qu’on y trouvait les mêmes facteurs pouvant venir améliorer, ou au contraire, aggraver la gestion de cette crise sanitaire sans précédent depuis un siècle. Selon un récent rapport publié pas The Economist, c’est sur le Vieux-Continent que l’on trouve certains des plus mauvais élèves en la matière.

Une diète cétogène, qui propose de tirer 99% des calories à partir du gras et des protéines, et seulement 1% à partir des hydrates de carbone, permet d’obtenir des avantages en matière de santé à court terme, mais entraîne des effets négatifs après environ une semaine, ont découvert des chercheurs de l’Université Yale lors de tests sur des souris.

D’un côté, il y a ceux qui croient que de boire à l’occasion un coke diète ne mettra pas en péril leur perte de poids. Et de l’autre, ceux qui estiment que cette boisson, même prise en remplacement, peut influer sur leur santé. Le Détecteur de rumeurs et l’Organisation pour la science et la société se sont demandé si la science pouvait désormais trancher.

Trouver le point d’équilibre entre la nourriture saine et la protection de l’environnement: voilà le défi des diverses économies de la planète, alors que la population continue de croître et que les problèmes de santé liés à la nourriture industrielle se multiplient.

La société est discriminatoire envers les personnes grosses, non seulement ce qui concerne leur précarité économique, ou encore leurs chances de décrocher un emploi, par exemple, mais elle semble carrément conspirer pour nuire à leur existence même. Publié chez Somme Toute, l’essai La vie en gros – Regard sur la société et le poids, écrit par Mickaël Bergeron, constitue un rappel essentiel de cette discrimination qui n’a pas lieu d’être.