Browsing: nasa

Passionné des missions Apollo, il a lancé une campagne de sociofinancement pour compléter son projet de plusieurs années: photographier tous les artefacts de l’exploration lunaire. Les partisans de la Terre plate ont presque fait dérailler sa campagne, avec l’aide de Facebook.

La NASA, qui vise une mission habitée sur la Lune pour 2024, aura recours au secteur privé pour réaliser son ambitieux programme de reconquête lunaire. L’agence spatiale américaine a annoncé qu’elle formerait des partenariats avec 13 compagnies américaines, dont celles des milliardaires Jeff Bezos et Elon Musk qui sont engagés dans la nouvelle course spatiale.

Les astronautes d’Apollo, il y a 50 ans, étaient presque tous des aviateurs, des pilotes d’essai, avec un penchant pour le risque. Mais les différentes agences nationales qui commencent à envisager un retour vers la Lune, ont intérêt à décider le plus tôt possible de ce que seront leurs besoins: quelles seront les tâches confiées aux hommes et femmes qui iront là-haut?

S’il y avait des habitants sur la Lune, ils seraient mécontents de ces Terriens qui sont allés porter des déchets là-haut. Le New Scientist recense quelques « objets bizarres » abandonnés sur la Lune — et un peu gênants, 50 ans plus tard.

Avec le recul historique, on a retenu que la première mission Apollo sur la Lune avait généré un énorme enthousiasme et contribué à changer la perception de notre place dans le cosmos. Mais on oublie que pendant les années précédentes, les Américains étaient plutôt mitigés à l’idée d’envoyer des hommes là-haut.

Effectuant son premier pas en vue d’un retour vers la Lune, la NASA a annoncé vendredi dernier l’attribution de trois contrats à trois compagnies privées pour des missions robotisées censées avoir lieu d’ici deux ans. Sauf que l’annonce est moins importante qu’elle n’en a l’air: essentiellement, la NASA vient de « louer » de l’espace sur des missions que ces trois compagnies avaient déjà au calendrier.

Il y a 50 ans cette semaine, le 18 mai 1969, la mission Apollo 10 était lancée vers la Lune. Quatre jours plus tard, en orbite lunaire, elle testerait le module d’alunissage, deux de ses trois astronautes embarqueraient dans ce module et entameraient une descente vers la Lune… mais sans s’y poser. La mission la plus frustrante de l’ère spatiale.

Deux frères jumeaux. L’un est allé dans l’espace pendant 340 jours. Des changements à ses gènes ont fait les manchettes l’an dernier, et les résultats sont finalement parus cette semaine. Mais que ces changements soient une bonne ou une mauvaise chose, personne ne s’entend là-dessus.

Les Américains marcheront-ils à nouveau sur la Lune dès 2024? Les amateurs d’exploration spatiale en débattent passionnément depuis deux semaines. Mais si les questions technologiques sont importantes, l’obstacle le plus important semble être ailleurs, constate le Détecteur de rumeurs.