Navigation : mémoire

Inutile de dire qu’au plan scientifique, tout ce qui tourne autour de la COVID — en particulier les vaccins et les variants — sera suivi de très près cette année. Mais à quoi d’autre faut-il s’attendre en 2021?

Que s’est-il passé, dans Promesa? La version de démonstration de ce jeu indépendant développé par Julian Palacios Gecthman était intrigante, et voilà que la version complète, lancée récemment, vient multiplier les questions sans réponse.

Des physiciens de l’Université de Lancaster, au Royaume-Uni, sont parvenus à démontrer que leur invention d’un nouveau genre de mémoire informatique pourrait transformer le fonctionnement des ordinateurs, des téléphones intelligents et d’autres gadgets.

L’apprentissage machine, « lancé » il y a 70 ans, s’appuie sur des preuves découlant des processus d’apprentissage dans le cerveau. En utilisant la vitesse des ordinateurs contemporains et d’importants volumes de données, des algorithmes d’apprentissage profond ont récemment produit des résultats similaires à ceux d’experts humains dans divers domaines, mais avec des caractéristiques différentes qui ne correspondent pas aux connaissances actuelles en matière d’apprentissage dans le domaine des neurosciences.

La dernière création de la compagnie ISOCHRONE se joue en ce moment, au Théâtre La Chapelle. La turbulente déroute de la mémoire qu’illustre Temps Universel +1 met en scène une interprète seule… Seule avec ses doubles et ses échos, en rencontre constante avec l’éclat des souvenirs qu’elle reconstruit devant nous.

Il y a longtemps que les psychologues savent que notre mémoire est perpétuellement « retravaillée » : chaque fois que nous visualisons un souvenir ou que nous le racontons, nous courons le risque de le modifier dans notre tête. Serait-il possible que ce phénomène soit aujourd’hui amplifié par notre tendance à prendre de plus en plus de photos avec nos téléphones?

Vous avez passé la soirée manette en main à tuer des méchants au sein de l’univers labyrinthique d’Assasin’s Creed. Pourtant, malgré les nombreux déplacements au sein de votre jeu préféré, ces manipulations auraient un impact plutôt négatif sur votre cerveau.