Navigation : mathieu gosselin

Ce que J’aime Hydro, oeuvre magistrale, met surtout de l’avant, ultimement, c’est l’urgence de prendre des décisions pour le bien collectif, dans une perspective d’avenir teintée par un climat qui change, mais aussi par des évolutions technologiques.

Le théâtre, c’est une scène, des acteurs, un texte et des objets. La compagnie théâtrale de la Pire Espèce s’est donné pour mission de porter plus particulièrement son attention sur les objets. L’anatomie de l’objet no 5 : L’état des choses, un cabaret spectacle présenté au théâtre aux Écuries à Montréal, est une proposition réjouissante, enlevée, musicale, comique et je dirais surtout philosophico-loufoque. Après avoir assisté à un tel spectacle, les objets qui nous entourent ne seront plus jamais vus de la même manière…