Navigation : magazines

On s’inquiète beaucoup des revues « prédatrices », celles qui publient n’importe quelle recherche pourvu que l’auteur paye. Mais il y a un bémol: 60% des articles n’auraient jamais été cités par qui que ce soit. 

L’initiative internationale pour rendre tous les articles scientifiques gratuits, immédiatement après leur publication, progresse à petits pas: la majorité des revues ne sont pas prêtes à répondre aux nouvelles exigences, tandis qu’en parallèle, les bibliothèques d’une des plus grosses institutions américaines, l’Université de Californie, ont annoncé le 28 février qu’elles annulaient leurs abonnements aux centaines de revues du géant de l’édition, Elsevier.

Un peu moins de trois mois pour trouver un sauveur, sinon, c’est le couperet qui les attend; Rogers Media a largué une bombe dans le milieu du journalisme, vendredi, en annonçant une importante restructuration dans sa division magazines, y compris la mise en vente de L’actualité, LOULOU et Châtelaine.