Navigation : linkedin

Le gouvernement américain a fait part vendredi de ses inquiétudes par rapport à la décision russe de bloquer l’accès du public au site de réseautage professionnel LinkedIn, affirmant que cela créait un précédent pouvant être employé pour justifier le blocage d’autres sites fonctionnant en Russie.

Microsoft a réalisé certaines concessions en faveur des autorités antitrust de l’Union européenne en lien avec sa tentative d’achat du réseau social professionnel LinkedIn pour un montant de 26 milliards $ US, a indiqué mercredi la Commission européenne. Ce geste survient alors que le géant américain cherche à alléger les inquiétudes par rapport à sa plus importante transaction de son histoire.

Un tribunal russe a maintenu jeudi la décision visant à bloquer le site internet du réseau social professionnel LinkedIn, rapporte l’agence de presse russe Interfax, établissant par le fait même un précédent en ce qui concerne la façon dont les compagnies internet étrangères fonctionnent dans ce pays.

Microsoft a annoncé lundi le rachat de LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars US, s’engageant ainsi dans la plus grosse acquisition de son histoire pour renforcer son offre de services en ligne en intégrant le premier réseau social dédié aux professionnels, fort de 433 millions d’utilisateurs.

Les comptes Twitter et Pinterest du président de Facebook Mark Zuckerberg ont été de nouveau sécurisés, a fait savoir lundi un porte-parole du géant des réseaux sociaux, répondant à des questions de la presse après des informations ayant fait état d’un piratage de ces mêmes comptes pendant la fin de semaine.