Navigation : keystone xl

Moins spectaculaires que ses décrets sur l’immigration, les attaques de Trump contre l’environnement n’en ont pas moins été nombreuses pendant ses 100 premiers jours. Et ce qui inquiète les environnementalistes, c’est que ça ne fait que commencer: un grand nombre de pions commencent tout doucement à avancer sur l’échiquier…

C’est sous la bannière de l’économie protectionniste que Donald Trump relance les deux projets de pipeline Keystone XL et Dakota Access. Même si ces projets restent grandement controversés, le nouveau président américain promet richesse et emplois au peuple américain au détriment de la protection de l’environnement.

Donald Trump promet des réductions d’impôts pour les ménages et les entreprises, un gel des réglementations fédérales et la relance du projet controversé d’oléoduc Keystone XL s’il est élu président des États-Unis le 8 novembre.

Après la bataille politique, la bataille judiciaire: l’entreprise albertaine TransCanada, déboutée aux États-Unis après quasiment une décennie de démarches visant à faire approuver le projet d’oléoduc Keystone XL, se tournera vers les tribunaux afin de contrer la décision négative rendue l’an dernier par l’administration Obama.