Navigation : katrín jakobsdóttir

À l’exemple de l’indépendance catalane, le processus référendaire est souvent le résultat de provocations de l’État central. Bien que l’Islande soit indépendante du Danemark, la présence de la présidente du parlement danois, Pia Merete Kjærsgaard en tant qu’oratrice principale aux célébrations du 100e anniversaire de la signature du Traité d’union a mis le feu aux poudres, rapporte Reykjavik Grapevine.

À la suite d’une série de campagnes pour protéger cette zone qui occupe l’ensemble de l’île nordique menées par des célébrités comme la chanteuse Björk et l’écrivain Andri Snær Magnason, ainsi que par des agences environnementales, le nouveau gouvernement d’Islande a fondé un conseil pour protéger ces terres, rapporte Reykjavik Grapevine le 31 janvier.

Cheffe du Mouvement Vert-Gauche, Katrín Jakobsdóttir a été nommée première ministre d’Islande le 30 novembre. La nouvelle coalition comprend des ministres de gauche et de droite et détient une fragile majorité de 35 sièges sur les 63 que compte l’Althing.

Un an après les dernières élections législatives du 29 octobre 2016 en Islande et dix mois après que la dernière coalition tripartite ait formé le gouvernement islandais le 9 janvier, les résultats aux élections du 28 octobre risquent de plonger les politiciens dans un nouveau casse-tête d’alliances afin d’administrer cette société en mutation.