Navigation : jour de la terre

Sur le front des changements climatiques, le Jour de la Terre est généralement l’occasion de se rappeler que les choses ne vont pas du tout dans la bonne direction. Mais cette journée est aussi, parfois, l’occasion de se rappeler que ça pourrait être pire et que certaines actions ont eu des impacts mesurables.

Pour la troisième année d’affilée, la célébration française du Jour de la Terre sera gérée depuis le Québec. Alors que plus de 230 activités sont déjà prévues à Montréal, Québec et dans toute la province, l’enthousiasme semble moins palpable de l’autre côté de l’Atlantique.

À peine la note de passage: voilà ce que se mérite le Québec en matière de protection de l’environnement et de performance éco-énergétique dans le plus récent bilan du genre dressé par le Conference Board of Canada. Le document, publié à la veille du Jour de la Terre, accorde la note « C » à la province.