Navigation : jeunes

Génération branchée, tranche d’âge friande de mobilité… les jeunes Québécois sont accros à leurs appareils électroniques, révèle sans surprise la plus récente note d’information du CEFRIO, publiée plus tôt cette semaine. Ainsi, la quasi-totalité des jeunes utilise au moins un appareil électronique par semaine. Mais cet intérêt a un revers: un jeu de 6 à 17 ans sur quatre dépasserait les deux heures de temps d’écran quotidiennes recommandées par les experts.

Une nouvelle recherche confirme — encore — que les adolescents sont très mal préparés à juger de la crédibilité d’une information en ligne. Selon les chercheurs de l’Université Stanford, qui ont soumis une série de six exercices à un peu plus de 3400 étudiants américains du secondaire (high school), c’est toutefois le système d’éducation, et non les étudiants, qui est à blâmer.

Sur YouTube, les conditions d’utilisation ont beau spécifier que la très populaire plateforme, propriété de Google, est destinée aux internautes de 13 ans et plus, ce sont les contenus pour enfants, et ceux mettant en vedette des enfants, qui sont les plus populaires, révèle un examen effectué par le Pew Research Center.