Navigation : Issa Rae

À l’instar de Crazy Rich Asians, The Photograph s’amuse à diversifier les balises habituellement très préconçues de Hollywood pour offrir une romance afro-américaine faite par et pour la culture à laquelle le film s’intéresse. Sans être mémorable, l’œuvre d’un naturel désarmant est menée de front par l’impressionnante domination méritée de Issa Rae et LaKeith Stanfield, qu’on voit de plus en plus un peu partout. Le film implique ainsi un visionnement doux et délicat tout désigné à s’offrir finalement chez soi.

À part poser un regard typiquement afro-américain sur le principe, souvent exploité, du changement de corps, le Little de Tina Gordon ne réussit pas vraiment à se démarquer des Freaky Friday, Big, Switch, et autres comédies sur le même thème.