Navigation : innovation

Technologie
0

L’intelligence artificielle, version québécoise

L’intelligence artificielle transformera leur vie et sans aucun doute le monde du travail dans lequel ils évolueront. Le baromètre Cirano 2018, paru récemment, fait état de la perception des Québécois face à l’intelligence artificielle.

Société
1

Pour les futurs Einstein, mieux vaut être nés riches

D’ordinaire, lorsqu’on reproche à un gouvernement de moins investir dans la recherche et l’innovation, c’est en raison du retard économique que cela lui fera prendre sur les autres pays: moins d’inventions signifie moins de nouvelles entreprises, donc moins de nouveaux emplois. Une nouvelle étude propose plutôt d’aborder le problème en termes de génération perdue.

Technologie
0

Sortir la santé connectée du tiroir

Presque un Canadien sur trois (32 %) consulte régulièrement des applications sur la santé. Chez les 35 ans et moins, c’est même un sur deux (51 %). Ces chiffres contenus dans une récente étude québécoise soulignent avec force la popularité des objets connectés, mais passent sous silence la difficulté d’une certaine tranche de la population à s’approprier ces technologies — à l’instar des professionnels de la santé.

Société
0

Montréal in situ!

À sillonner la ville, la plupart d’entre nous sont tombés sur ces lieux aux structures éphémères où nous étions invités à y passer un moment. Mercredi 2 novembre, la Maison de l’architecture du Québec (MAQ) a invité les citoyens à participer à l’atelier Villes et villages éphémères: la relève expérimente in situ! à la Bibliothèque Georges-Vanier.

À la une
0

Dans l’incubateur de l’Amérique digitale

Le président Barack Obama a répondu aux travailleurs sans diplôme qui disposaient d’un emploi à vie avant les délocalisations de leur industrie, lors de son discours sur l’état de l’Union en 2011, que l’innovation est l’avenir en désignant le pôle technologique de la Silicon Valley, rapporte Le Monde diplomatique de mars 2016. Le professeur de l’Université Columbia Edward Mendelson fait référence au concept d’« âge digital » pour cerner la société américaine dans l’édition du 23 juin du New York Review of Books.