Navigation : humain

Des singes rhésus se sont ajoutés à la courte liste des animaux qui peuvent se reconnaître dans un miroir. Mais pour ça, il a fallu passer par un chemin compliqué, qui suggère que cette « reconnaissance de soi » est quelque chose qu’un animal peut apprendre.

Ils sont là, en haute définition, au ralenti ou en accéléré, dans tout ce qu’ils ont de majestueux. Ce sont les animaux et les oiseaux qui peuplent notre monde, ceux qui occupent les déserts comme les océans, les jungles comme les montagnes. Présentés de façon majestueuse dans l’extraordinaire deuxième volet de la télésérie documentaire Planet Earth, à la BBC, ces voisins affublés de fourrure, de plumes ou encore d’écailles sont aussi plus que jamais menacés par l’activité du plus destructeur des mammifères: l’homme.

L’espérance de vie semble en constante augmentation depuis deux siècles. Mais serait-il possible que nous approchions d’un mur? C’est ce que pense l’équipe qui a lancé cette semaine le chiffre fatidique: 115 ans.

430 000 ans d’histoire: « nous atteignons les limites de ce qui est possible », déclare un expert en décodage de gènes anciens. Au point où l’équipe dont il fait partie, qui présentait récemment ses résultats en grande pompe, n’a pu mettre la main que sur 0,1 % du génome de ces préhumains.