Navigation : homosexualité

Ah, quelle merveilleuse époque que celle de Cocoon. Qu’il semble faire bon, dans cet été berlinois caniculaire, de se regarder langoureusement, de se caresser doucement, de sentir le corps de l’autre contre le sien, de glisser tranquillement ses doigts sur une peau délicate… Bien entendu, en ces temps pandémiques, l’histoire d’éveil sexuel raconté par Leonie Krippendorff semble tout aussi improbable que le film de science-fiction du même nom.

Les lois favorables aux droits des homosexuels ont beau se multiplier dans certaines régions de la planète, il existe toujours un important fossé entre les divers pays en ce qui concerne l’acceptation des gais et lesbiennes… sans compter les bisexuels, les transgenres, les queers et les autres membres de la communauté LGBTQ+, révèle une récente grande enquête.

Si les biologistes ont passé depuis longtemps l’époque où parler de comportement homosexuel chez les animaux était tabou, il n’en reste pas moins que ce comportement reste pour eux un casse-tête, du strict point de vue de l’évolution: comment concilier le fait qu’on en trouve dans des centaines d’espèces séparées par des millions d’années?

Peut-on en vouloir à un film qui n’arrive pas à la hauteur de sa plus belle scène, qui est certainement l’une des plus belles de l’année? Ou à l’inverse, un film peut-il subsister ne serait-ce que pour une scène qui frôle le génie? Nul doute qu’avec toutes ses imperfections, le film argentin Fin de siglo, présenté au festival Image+Nation, ne nous aura certainement pas laissé indifférents.

Les affres, les doutes, les incertitudes et on en passe de l’homosexualité en pleine adolescence enfin traités à grande échelle dans un film qui se déploie comme toutes bonnes comédies romantiques pour ados. Un beau pas en avant, tardif cela dit, qui ne manque pas de s’en permettre plusieurs autres en arrière malgré toute l’efficacité de la chose.

De nouvelles règles annoncées par Pékin interdiront les représentation de l’homosexualité, de la prostitution et de la dépendance à la drogue. Selon ce qu’écrit The Independent, l’Association chinoise de diffusion sur internet (ACDI) cible ce qu’elle considère comme des activités sexuelles « anormales ».

Des milliers d’hommes homosexuels et bisexuels condamnés en vertu de lois obsolètes sur la grossière indécence obtiendront un pardon rétroactif, a annoncé le gouvernement britannique dans ce qui est qualifié de victoire « fantastique » pour des des militants.