Navigation : hausse de la température

Le constat est accablant: selon une nouvelle étude publiée par l’Organisation internationale du travail (OIT), pas moins de 80 millions d’emplois à temps plein sont menacés par les conséquences de la crise climatique d’ici à 2030. Pour l’économie planétaire, les impacts pourraient se chiffrer à 2400 milliards de dollars.

La Terre devrait connaître en 2016 son année la plus chaude jamais enregistrée et le taux de dioxyde de carbone devrait être le plus élevé jamais atteint dans l’histoire, contribuant au réchauffement climatique, a annoncé jeudi l’Organisation météorologique mondiale (OMM).