Navigation : ges

Si on s’entend pour dire que la production de laitue génère moins de gaz à effet de serre que la production de viande, il n’en demeure pas moins que cette dernière production pèse moins lourd dans le bilan carbone que les secteurs des transports, des activités industrielles et du bâtiment. Faut-il du coup minimiser l’importance de la consommation de viande dans le contexte de la lutte aux changements climatiques? Le Détecteur de rumeurs fait le point.

La concentration de méthane dans l’atmosphère serait en augmentation. Bien qu’il soit encore difficile de séparer la part humaine de la part « naturelle » de ce gaz dans l’atmosphère, les observateurs constatent que le méthane avait atteint, en 2019, un niveau record de 1875 parties par milliard, plus de deux fois et demi ses niveaux d’avant l’ère industrielle.

Malgré une baisse historique des émissions de gaz à effet de serre (GES) grâce au confinement, cela ne représente qu’une petite fraction de ce que nous émettons. Les efforts, même involontaires, qui ont permis cette réduction des GES, nous apprennent trois choses sur les efforts qui restent à entreprendre pour lutter contre la crise climatique, explique le Détecteur de rumeurs.

Un nouveau bâtiment sur le point de faire son apparition dans le quartier Roxbury, à Boston, aux États-Unis, pourrait, selon ses concepteurs, inaugurer une nouvelle méthode de construction des structures résidentielles en milieu urbain.

Lors du Sommet d’action sur le climat en septembre à New York, les dirigeants de plusieurs pays se sont engagés à être carboneutres d’ici 2050. Dans le cadre de la COP25, en décembre, la présidente de la Commission européenne a présenté un « pacte vert », censé conduire les pays d’Europe vers la carboneutralité en 2050. Plusieurs interprètent ces annonces comme signifiant que ces pays n’émettront plus de gaz à effet de serre en 2050. Le Détecteur de rumeurs explique pourquoi ce n’est pas le cas.  

Jamais, dans l’histoire des campagnes électorales canadiennes, n’a-t-il autant été question d’environnement. Sans être l’ultime priorité des principaux partis politiques, aucun parti ne peut aujourd’hui se permettre de faire l’impasse sur la question climatique. Tour d’horizon des propositions des principaux partis en la matière.

Une étude effectuée à l’aide de 94 000 choix de repas offerts en cafétéria a révélé que le fait de doubler les options végétariennes, en les faisant passer d’un sur quatre à deux sur quatre, avait permis de réduire les achats de repas riches en viande de 40 à 80% sans affecter les ventes de nourriture, au final.

Pendant des décennies, la pollution en Chine reflétait la croissance économique. Mais ce lien s’est affaibli au cours des dernières années, selon une nouvelle étude internationale publiée dans Science Advances.