Navigation : frappes

Ce qui devait arriver arriva: le nouveau président américain, fort de son cortège de bénis oui-oui, a décidé de « punir » son homologue syrien Bachar al-Assad pour l’attaque au gaz menée contre des civils, plus tôt cette semaine, et a bombardé l’aéroport militaire syrien d’où aurait été lancé l’ignoble assaut.

Moscou a assuré mardi que les avions syriens et russes n’avaient mené aucun raid à Alep depuis que les Russes ont annoncé voici une semaine la suspension de leurs bombardements aériens, ce qui contredit l’OSDH d’après lequel les raids aériens ont repris samedi contre certains secteurs de la ville.

Fallouja a été ajoutée à la liste des villes irakiennes libérées des mains du groupe armé État islamique. Mais une fois l’effet d’annonce passé, le retour à la stabilité est loin d’être acquis dans ces villes où l’État irakien peine à tenir ses promesses.