Navigation : formes de vie

Imaginez ceci: un astéroïde contenant des bactéries est éjecté du centre de la galaxie en direction des zones les plus éloignées de l’espace, pour être ensuite être « capturé » par un système solaire distant, en emportant potentiellement la vie vers un nouveau monde.

La Mer Morte n’est pas entièrement morte. Au-delà de ce jeu de mots facile, c’est une découverte de plus pour ceux qui cherchent des preuves comme quoi la vie peut survivre dans les environnements les plus hostiles.

Règle d’or de la science: une étude unique n’est jamais suffisante. Il faut toujours tenter d’avoir une deuxième étude, voire une troisième, pour confirmer une découverte, spécialement une découverte susceptible de bouleverser les connaissances acquises. Mais parfois, ça pose de menus problèmes: ainsi, comment sera-t-il possible de confirmer si des scientifiques viennent bel et bien de découvrir de l’eau sur Mars?

Des scientifiques ont, pour la première fois, détecté directement des composantes organiques essentielles sur une comète, renforçant la notion voulant que ces objets célestes eurent apporté de tels « blocs de construction » pour faire apparaître la vie sur Terre, il y a longtemps, ainsi qu’ailleurs dans le système solaire.