Navigation : finitude

Qui envoie son enfant dans des concours de beauté? Apparemment, la mère d’Elizabeth Vernn, qui a clairement voulu se projeter dans le corps de sa petite fille et vivre la gloire à travers elle. Mais cette entrée dans le monde des mini-miss s’est transformé en quelque chose de beaucoup plus profond – et toxique – dans le roman Florida, d’Olivier Boudreaut, publié chez Finitude.

Le livre ne paie pratiquement pas de mine. Réimprimé sur du papier sans éclat, auquel on a rajouté une simple couverture cartonnée sans fioritures, le roman donne l’impression d’être une oeuvre parmi tant d’autres. Et pourtant, Sarcellopolis, écrit par Marc Bernard en 1963 et récemment réédité aux éditions Finitude, est un petit bijou de la littérature contemporaine.

Il y a de ces auteurs que l’on découvre sur le tard, et qui entrouvrent une porte dont on ne soupçonnait pas même l’existence. Auletris, recueil de deux textes inédits de l’écrivaine Anaïs Nin, sert à la fois de porte d’entrée dans l’univers de l’érotisme, mais aussi de complément aux lecteurs qui connaissent déjà l’oeuvre plus que foisonnante de l’artiste.