Navigation : film d’animation

Cinéma / Télévision
0

Disney prend le large pour vous en mettre plein la vue et les oreilles

Depuis le temps, l’empire Disney connait son public mieux que jamais ce qui explique sans mal son enchaînement sans fin de succès. De toute façon, face à une recette éprouvée, la compagnie se contentera de dicter aux spectateurs ce dont ils auront envie, camouflant leur manque d’audace par une maîtrise technique époustouflante. C’est ainsi que Moana, leur plus récent « film de princesses » se contente de réchauffer le cœur, sans nécessairement trop travailler l’esprit.

Cinéma / Télévision
0

La nouvelle version de Pete’s Dragon trouve réconfort dans notre salon

Dieu merci, David Lowery n’aura rien perdu de son indéniable sensibilité en joignant les rangs d’Hollywood et surtout de la grosse machine qu’est Disney. Mieux, son adaptation actuelle de Pete’s Dragon, un film familial musical d’autrefois mariant prises réelles et dessins animés, dans la lignée de Mary Poppins, pourrait difficilement être un film pour la famille plus adorable et rassembleur. Pour ceux qui l’auraient raté, voici la chance de le voir ou le revoir avec bonheur.

Cinéma / Télévision
0

Batman: The Killing Joke, l’humour noir du justicier masqué

Les films de Batman se suivent et… se ressemblent un peu. Oh, il y a bien entendu des incongruités – et le mot est faible – comme Batman v. Superman: Dawn of Justice, mais lorsqu’il est question d’adapter les aventures du justicier masqué au grand écran, les dessins animés sont souvent plus intéressants que les oeuvres tournées en chair et en os.

Cinéma / Télévision
0

Rien ne résiste aux animaux de Zootopie

Zootopie, un film de Disney sur les aventures d’une lapine policière intrépide et d’un renard futé, continuait à ne faire qu’une bouchée de ses rivaux au box-office nord-américain, avec 201 millions $ US de recettes en trois semaines, rapporte l’Agence France-Presse.

Cinéma / Télévision
0

Anomalisa: tous les autres sauf toi

La première incursion dans le monde de l’animation de l’indescriptible scénariste qu’est Charlie Kaufman, désormais réalisateur, peut paraître simpliste, voire spectaculairement minimaliste aux premiers abords, plus que de coutume en fait. Il ne faut toutefois pas se méprendre ni par aucun cas sous-estimer l’œuvre puisqu’à l’instar de tous ses autres scénarios, une fois le générique tombé, le long-métrage s’immiscera en nous pour nous hanter, et ce, longtemps.