Navigation : exploitation

FTA

L’argument est connu, mais pourtant, il frappe. Ou, plutôt, les arguments sont connus, mais leur impact est tout aussi dévastateur. Est-ce la faute de la pandémie? Est-ce la faute de l’actuel gouvernement? Ou est-ce plutôt que le point de rupture est atteint? Quoi qu’il en soit, Le virus et la proie, une oeuvre de Pierre Lefebvre et Benoît Vermeulen présentée dans le cadre de l’édition 2021 du Festival TransAmériques, fait mal. Mais mal dans le bon sens, si tant est que cela soit possible?

Le Canada contribue sciemment à un réseau de pêche illégale et non réglementée, en plus de contribuer à des violations des droits de la personne, sans parler des impacts sur l’environnement: voilà le constat sans appel de l’organisme Oceana Canada qui, dans un récent rapport, affirme que le Canada reste les bras croisés devant ces graves problèmes, alors que la population souhaiterait plutôt plus de transparence dans ce domaine.

Alors que des scientifiques commencent à peine à percer les mystères de la faune sous-marine, l’industrie minière s’intéresse aux gisements riches de minéraux rares qui reposent au fond des océans. Pendant ce temps, la communauté scientifique s’inquiète des dommages que pourrait causer l’exploitation des gisements océaniques sur cet environnement fragile.

Plus riche que Bill Gates, Elon Musk et Mark Zuckerberg, le président-directeur général d’Amazon, Jeff Bezos demeure une figure du progrès associée aux géants des nouvelles technologies. La grève du 15 juillet mené par des employées d’un entrepôt situé en banlieue de Minneapolis laisse douter de cette réputation.

Le projet de gazoduc dévoilé jeudi par la compagnie Gazoduq, qui circulerait entre l’extrême-est de l’Ontario et le Saguenay, au Québec, a sans grande surprise entraîné des réactions radicalement différentes. Si les milieux d’affaires se réjouissent des « opportunités » et du « potentiel de développement » d’un tel projet, la formation Québec solidaire martèle que l’idée n’a aucun sens sur le plan environnemental.

Pour une campagne publicitaire, l’entreprise Nike prend position contre le racisme en choisissant le joueur de football à l’origine du boycottage de l’hymne américain, Colin Kaepernick. Cet engagement financé par l’exploitation du tiers-monde illustre le poids des entreprises privées sur les gouvernements, dont la campagne électorale actuelle.

Dernier né du studio Mohawk Games et du développeur Stardock Entertainment, Offworld Trading Company délaisse en majeure partie les préceptes habituels des jeux de stratégie pour plutôt se tourner vers la gestion de ressources et l’exploitation économique. Moins de bombes, plus de dépôts de minerai… mais la concurrence est malgré tout mortelle.