Navigation : exoplanètes

En 1995, deux scientifiques ont découvert une première exoplanète, soit une planète se trouvant à l’extérieur d’un système solaire, et qui orbite autour d’une étoile qui n’est pas la nôtre. Depuis cette percée, quelque 4000 exoplanètes ont été découvertes, dont certaines candidates pour qu’on y trouve de possibles formes de vie. Mais une nouvelle méthode pourrait permettre d’accélérer cette recherche d’une autre civilisation que la nôtre dans cet univers si gigantesque.

Des astronomes ont découvert une nouvelle méthode pour tenter de débusquer de la vie dans le cosmos. Des éruptions de radiations ultraviolettes formes provenant d’étoiles rouges, que l’on croyait au départ capables de détruire toute vie à la surface de planètes, pourraient aider à découvrir des biosphères dissimulées.

Imaginez ceci: un astéroïde contenant des bactéries est éjecté du centre de la galaxie en direction des zones les plus éloignées de l’espace, pour être ensuite être « capturé » par un système solaire distant, en emportant potentiellement la vie vers un nouveau monde.

Pour la première fois de l’Histoire, baptiser une planète deviendra plus démocratique. L’Union astronomique internationale (UAI) a dévoilé le 7 juin une liste de planètes découvertes ces dernières années autour d’étoiles autres que notre Soleil, au bénéfice des 79 pays pour l’instant membres du projet IAU100 NameExoWorld. Chaque pays pourra organiser un concours chez lui pour l’une de ces exoplanètes.

En observant un échantillon de jeunes étoiles dans une « pouponnière d’étoiles » dans la constellation du Taureau, des chercheurs ont découvert que bon nombre d’entre elles étaient entourées par ce qui serait des traces créées par de jeunes planètes en formation.