Navigation : enterrement

Il avait deux ans et demi ou trois ans au moment de son décès. Sa courte vie s’était déroulée dans ce qui est aujourd’hui le Kenya. Et on a manifestement pris un certain soin pour l’enterrer, il y a 78 000 ans.

Après avoir électrisé les foules dans la touffeur des tropiques et fait connaître son nom de l’Afghanistan jusqu’au Zaïre, Mohamed Ali rejoint vendredi le repos éternel d’un cimetière américain, au terme d’un dernier voyage sous les projecteurs.

« Mourir pour être encor plus proche de la terre », écrivait il y a plus d’un siècle Anna de Noailles, dans son poème La Mort Fervente. Les Suédois, eux, ne sont pas si pressés, qui mettent leurs défunts en pension avant de leur offrir le repos éternel.