Navigation : élections municipales

Si les 1 700 000 Montréalais devaient choisir entre l’équipe de baseball et la ligne rose aux dernières élections municipales, les 120 000 résidents de la capitale islandaise auront droit à un bulletin de vote beaucoup plus long le 26 mai, rapporte Reykjavik Grapevine. Une occasion de repenser la démocratie directe.

La surprise était palpable, dimanche soir à Montréal, alors que la formation progressiste Projet Montréal faisait mentir bon nombre de sondages, pourtant déjà positifs, et raflait non seulement la mairie, mais également suffisamment d’arrondissements et de postes de conseillers municipaux pour disposer d’une très courte majorité à l’hôtel de ville.

Un événement « réussi »… mais dont la moitié des billets ont été donnés gratuitement. La 1ère édition de l’Hydro-Québec Montréal ePrix, la course de Formule E qui a soulevé l’ire de la population du centre-ville de Montréal en raison des contraintes imposées à la circulation des véhicules et des piétons dans le secteur, révèle finalement ses secrets, quelques jours avant les élections.

C’est la fin d’une (brève) époque: après avoir annoncé ne pas présenter des candidats à tous les postes en jeu aux élections municipales de Montréal, puis après avoir perdu, mardi, son candidat au poste de maire au profit de Projet Montréal, voilà que l’ensemble du parti Coalition Montréal se rallie à l’opposition officielle à l’hôtel de Ville et à sa cheffe, Valérie Plante.

Il y a quelque chose de pourri dans les deux plus grandes villes du Québec. À quelques mois des prochaines élections municipales, les candidats sortant aux postes de premier magistrat démontrent une tendance inquiétante à vouloir transformer les appareils administratifs en une simple extension de leur ego.