Navigation : échec

Pour apprendre de nouvelles choses, nous devons parfois échouer. Mais quel est le bon niveau d’échec? Une nouvelle étude effectuée par l’Université de l’Arizona avance un modèle mathématique pour répondre à cette question.

Ce n’est peut-être plus une surprise que d’apprendre que les étudiants qui s’inscrivent aux cours en ligne, ou MOOC (Massive open online courses), sont très peu nombreux à se rendre jusqu’au bout. Mais à partir de quel seuil pourrait-on parler d’un échec? Une étude amène pour la première fois des chiffres permettant de conclure que les MOOC sont devenus quelque chose de différent de ce qu’ils annonçaient au départ.