Navigation : écailles

On doit la découverte à des scientifiques japonais qui s’intéressent aux mécanismes de protection des yeux chez les poissons. Les yeux exorbités et sans paupières des requins-baleines sont en effet susceptibles d’être endommagés facilement, rapporte le Smithsonian Magazine.

Les poils, les plumes et les écailles ont une seule et même origine: des pseudo-écailles qui recouvraient le corps d’un ancêtre commun aux dinosaures, aux oiseaux et aux mammifères il y a 320 millions d’années.