Navigation : données

Une nouvelle analyse effectuée par des chercheurs du Oxford Internet Institute (OII), rattaché à l’Université Oxford, permet de prédire que les morts pourraient bien être plus nombreux que les vivants sur Facebook d’ici 50 ans, une tendance qui aura d’importantes implications en ce qui concerne la gestion de notre héritage numérique.

S’il y a une chose qui rassemble la minorité climatosceptique et la majorité du reste de l’humanité, c’est une difficulté à appréhender la quantité de données que représentent les recherches accumulées depuis 40 ans sur le climat, l’atmosphère et les océans. À partir de combien de recherches, de combien de données, peut-on prétendre en avoir accumulé suffisamment pour pouvoir parler de certitude?

Les opposants au concept de « revenu minimum garanti » invoquent généralement comme premier argument qu’une telle mesure enlèverait à un grand nombre de gens une motivation pour travailler. Une des rares expériences à grande échelle dans le monde vient de produire des résultats qui vont dans le sens contraire, mais qui auront un impact limité.

Il subsiste des biais contre les femmes en science… lorsqu’il s’agit de décrocher une subvention, lorsqu’il s’agit d’être invitée à réviser l’article de collègues et lorsqu’on compte le nombre de photos dans les livres de médecine.

Mise en marché dans le but d’offrir un environnement plus sécuritaire aux travailleuses du sexe, l’application Gfendr, lancée au printemps, a récemment permis de tracer un premier portrait de la consommation de services sexuels tarifés au pays. Les données permettent d’ailleurs d’en savoir davantage sur l’industrie entourant le plus vieux métier du monde.

L’utilisation des technologies à large bande sur les appareils mobiles et à la maison entraîne une utilisation record de la bande passante et le téléchargement d’un volume de données gigantesque, rapporte mercredi le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) dans un nouveau document d’information.

La Commission européenne veut réduire les restrictions nationales sur les endroits où peuvent être stockées certaines données de nature commerciale ou touchant au domaine de la santé, a annoncé jeudi le vice-président Andrus Ansip.