Navigation : diane lane

Il y a énormément de beauté (et de douleur) dans le suspense dramatique mélancolique qu’est Let Him Go, adapté du roman du même nom de Larry Watson, renommé un peu trop littéralement Laisse-le partir dans sa version française au Québec. Majoritairement relevé par le soin de qualité supérieur à sa production et ses détails techniques, disons que le film pourra en ralentir plus d’un de par son rythme lancinant et certains détails moins convaincants de son récit. N’empêche, voilà un long-métrage qui à défaut de ne pas dévoiler ses belles images en salles sombres, se laissera agréablement regarder dans son salon.