Navigation : dessins animés

Si Stephen Hawking a gagné sa place dans les livres d’histoire avec le concept de rayonnement de Hawking associé aux trous noirs, il a aussi marqué les esprits du grand public pour son intelligence et sa volonté de vulgariser en dépit de la maladie qui l’attaquait (sclérose latérale amyotrophique ou SLA). Au point où — du jamais vu pour un scientifique — des créateurs parmi les plus divers l’ont voulu dans une chanson, l’ont régulièrement cité dans des téléséries… et dans un dessin animé.

Peu importe combien de fois on le voit ou à quel point on y repense, il n’y a aucun doute: Coco est une véritable merveille qui, malgré son manque de surprises en matière de narration, a tout ce qu’il faut pour porter honorablement le sceau Disney Pixar. Sa venue en DVD est l’occasion idéale de se laisser charmer à nouveau, ou tout simplement d’enfin en comprendre l’engouement pleinement mérité.

Immédiatement après la sortie en salles de Ghostbusters, à la mi-juillet, les principaux dirigeants de Sony ont déclaré qu’une suite à la relance 100 % féminine, sous la direction de Paul Feig, du classique de 1984 réalisé par Ivan Reitman allait de soi. « Bien que rien n’ait été encore officiellement annoncé, il n’y a aucun doute dans mon esprit que cela se produira », a affirmé Rory Bruer, président de la distribution mondiale chez Sony.