Navigation : désinformation

Peut-on souhaiter faire taire une voix discordante quand on se définit soi-même comme une voix discordante? C’est la question que pose l’étrange poursuite judiciaire qui vise une des critiques de Didier Raoult — et qui vise en même temps un site qui symbolise depuis quelques années la partie la plus rigoureuse et la plus étayée des voix discordantes en science.

Quelque 25 millions de dollars américains de ventes en cinq ans: c’est ce qu’un duo d’entrepreneurs du mouvement antivaccins a reconnu avoir décroché aux États-Unis entre 2014 et 2019. Et on peut parler d’une « industrie », puisque ces deux joueurs ne sont qu’une partie d’un plus vaste écosystème pour qui capitalisme rime avec désinformation.

Plusieurs de leurs collègues ont été victimes d’intimidation, d’atteinte à leur vie privée, d’injures, de harcèlement et, dans certains cas, de menaces. Une quarantaine de vulgarisateurs et de regroupements francophones, lancent une alerte, dans le contexte d’une lutte à la désinformation où les armes sont inégales.

Ils ont publié le 27 août une méta-analyse, c’est-à-dire une revue de la littérature scientifique, concluant à l’inefficacité de l’hydroxychloroquine contre la COVID-19. Ça leur a valu une série de messages d’insultes, de l’intimidation et jusqu’à des menaces.