Navigation : découverte

Vous êtes-vous déjà imaginé dans la jungle humide du Honduras, coupant d’une machete acérée les branches sur votre passage? Évitant les araignées et autres jaguars, pour tenter de retrouver une des cités les plus mystérieuses et légendaires de notre ère?

Depuis l’été dernier, on sait qu’il y a une planète de taille similaire à la Terre autour de Proxima du Centaure, l’étoile la plus proche. Y envoyer une expédition n’est pas pour tout de suite. Même la prendre en photo pourrait s’avérer ardu. Mais un milliardaire propose un projet d’observation audacieux.

Le film Arrival, du Québécois Denis Villeneuve, qui sort en salles en novembre, contient une prémisse qui fascine — ou horripile — les auteurs de science-fiction depuis que la science-fiction existe. Comment communiquer avec une civilisation extraterrestre qui n’a strictement rien en commun avec nous?

On le croyait mort, pourtant le télescope spatial Kepler a découvert 104 nouvelles exoplanètes en 2015.

Le boson de Higgs était une découverte exceptionnelle, mais c’était aussi la dernière pierre d’un édifice que l’on connaissait bien. En comparaison, la prochaine particule dont on annoncera peut-être la découverte sous peu pourrait être la première pierre d’un édifice cosmique dont on ne connaît encore rien.

Il y a 13 ans, des scientifiques découvraient sur l’île de Florès, en Indonésie, les restes d’humains qu’ils allaient baptiser « Hobbits » en raison de leur petite taille. Cette hypothétique espèce cousine avait vécu là-bas il y a 60 à 100 000 ans. Tout le monde s’attendait à ce que l’on trouve un jour d’autres ossements plus anciens… mais personne ne s’attendait à ce qu’ils soient eux aussi ceux d’un « Hobbit ».