Navigation : déchets

Des chercheurs de l’Université de Washington ont conçu un filtre qui traite les eaux usées et permet aussi de produire de l’électricité. Selon les chercheurs, cette percée pourrait permettre de transformer l’utilisation de l’énergie dans les usines de traitement.

La quantité de déchets de plastique continue d’augmenter chaque année. Une partie de ces résidus est imputable aux emballages plastiques utilisés pour protéger la nourriture; dans le cadre du projet BioActiveMaterials, des chercheurs de l’institut Fraunhofer-Gesellschaft, en Allemagne, ont mis au point un enduit « vert » pour des emballages en papier. Ainsi, non seulement moins de plastique est consommé, mais cet enduit composé de protéines végétales et de cires prolonge aussi la durée de vie de la nourriture.

S’inspirer des recherches menées sur le vivant pour rendre les procédés miniers plus éco-responsables, est-ce possible? « Ce qui nous intéresse, c’est de remplacer les produits chimiques utilisés lors de la séparation des minerais par des particules organiques dégradables et moins nocives », explique l’ingénieur chimique Alain Garnier, de l’Université Laval. 

La barrière flottante de 600 mètres de long et de 3 mètres de haut censée nettoyer l’océan de ses déchets de plastique a finalement réussi à ramasser un peu de plastique. Mais la marche est haute pour une invention qui, après sept ans, est encore loin d’avoir fait la preuve de son efficacité.

S’il y avait des habitants sur la Lune, ils seraient mécontents de ces Terriens qui sont allés porter des déchets là-haut. Le New Scientist recense quelques « objets bizarres » abandonnés sur la Lune — et un peu gênants, 50 ans plus tard.