Navigation : cybersécurité

Le passage à l’an 2000 avait fait craindre le pire pour bon nombre de systèmes informatiques. Si cette crainte largement exagérée a forcé la mise à niveau des réseaux et ordinateurs en question, évitant ainsi des problèmes majeurs, le système de positionnement par satellite, le GPS, pourrait lui aussi subir d’importantes pannes d’ici deux jours à peine.

Mieux vaut prévenir que guérir: les entreprises canadiennes ont déboursé la coquette somme de 14 milliards de dollars, l’an dernier, pour se protéger des attaques d’éventuels pirates informatiques, ou pour se remettre d’une intrusion numérique. Une compagnie d’ici sur cinq a d’ailleurs été victime d’une attaque l’an dernier.

Le chef des services de renseignement intérieurs allemands s’en est pris lundi aux géants de l‘internet comme Facebook, estimant qu‘ils éludaient leur responsabilité de vérifier ce qui apparaît sur leurs sites, au risque de nuire à la démocratie.

L’Ukraine et la Russie ont été victimes mardi d’une cyberattaque avec la diffusion d’un virus baptisé « BadRabbit », ce qui a entraîné des retards de vols dans un aéroport ukrainien et perturbé plusieurs organes de presse russes. 

Seul le quart des employés de PME canadiennes disent faire « grandement » confiance à leur organisation pour protéger leurs activités et données contre les intrusions de cybercoquins, révèle une nouvelle étude commandée par ESET Canada, une entreprise du secteur technologique.

Plus de 175 000 $ en monnaie virtuelle bitcoin payés par des victimes de l’attaque menée grâce au rançongiciel WannaCry, qui a touché des systèmes informatiques majeurs dans 150 pays du monde, y compris le réseau britannique de la santé, ont été retirés des porte-monnaie numériques où ils se trouvaient.

Un nouveau record de téléportation quantique a été atteint : plusieurs paires de photons ont récemment voyagé sur plus de 1000 km entre un satellite et la Terre. Cette délicate opération, réalisée par des physiciens chinois et rapportée dans une étude publiée dans la revue Science, fait rêver le monde des télécommunications et celui de la cybersécurité.

Les équipes techniques des entreprises s’efforçaient dimanche de mettre à niveau leurs systèmes d’exploitation et de réparer les réseaux informatiques infectés dans la crainte que des attaques viennent à nouveau semer le chaos lundi à la reprise du travail.