Navigation : crise économique

Économie
0

Après la pandémie, la lente transformation de l’économie mondiale

Si l’on peut raisonnablement espérer un vaccin contre la COVID-19 dans les prochains mois, rien ne garantit que la société, elle, se relèvera rapidement des impacts titanesques provoqués par ce nouveau coronavirus. Dans un récent rapport, le magazine spécialisé The Economist trace un portrait sombre, mais néanmoins optimiste, de la reprise économique à venir.

Économie
0

La pandémie, « tueuse » de l’économie?

De moteur de croissance à création maintenue en vie au prix de très importants efforts: la pandémie de COVID-19 aura réussi, en quelques mois à peine, à complètement chambouler la perception des économies nationales de 14 pays répartis un peu partout dans le monde, révèle une récente enquête du Pew Research Center. Ainsi, seuls 31% des adultes sondés estiment que la situation économique est bonne, actuellement, contre 68% qui pensent le contraire.

Économie
0

Crise économique majeure en vue au Canada… et à Montréal

La pandémie de coronavirus et le confinement qui l’accompagne font mal, très mal à l’économie canadienne, ainsi qu’à celle de la métropole québécoise. Dans une note d’information publiée plus tôt cette semaine par le Conference Board, il est ainsi mentionné que jusqu’au quart de l’économie nationale pourrait disparaître des suites de la COVID-19.

À la une
0

Une économie mondiale menacée de toutes parts

Une économie menacée de toutes parts par la dure réalité géopolitique, voire même sanitaire, de l’année 2020: voilà le constat peu reluisant que présente le magazine The Economist dans son plus récent rapport sur l’état de l’économie mondiale. Selon la publication spécialisée, cinq menaces principales pèsent ainsi actuellement sur les structures et acteurs économiques. Et la plupart d’entre elles dépendent du bon vouloir d’un certain locataire de la Maison-Blanche.

À la une
1

113 millions de personnes à risque de mourir de faim dans le monde

La situation de la faim dans le monde s’améliore très lentement: quelque 113 millions de personnes se trouvaient toujours en situation d’insécurité alimentaire aiguë en 2018, en recul par rapport aux 124 millions de personnes dénombrées l’année précédente, révèle un rapport dévoilé mardi par l’Union européenne et deux organisations onusiennes visant à combattre la faim dans le monde.

À la une
1

Singapour, Hong Kong et Paris, les villes les plus chères du monde

Un précédent historique: pour la première fois depuis l’accumulation de données à ce sujet, trois villes se partagent le titre enviable (ou peu enviable, c’est selon) de cité la moins abordable du monde: Singapour, Hong Kong et Paris sont ainsi considérées comme les endroits où le coût de la vie est le plus élevé, affirme The Economist dans un rapport publié mardi.

À la une
1

Chapitres de la chute: virée folle au pays du capitalisme

« On ne raconte pas le capitalisme en 15 minutes », lançait, goguenard, le directeur artistique du Théâtre de Quat’Sous, Olivier Kemeid, avant le début de Chapitres de la chute, dont la première avait lieu jeudi soir sur les planches de l’institution culturelle de la rue Roy. À preuve, ce marathon théâtral de quatre heures sur les origines et l’éventuelle disgrâce de Lehman Brothers, institution financière qui s’est retrouvée au coeur de la crise financière de 2008.

Littérature
2

Anatomie d’un désastre – Quand la crise de 2008 se résorbe

Comment deux individus peuvent-ils poser un ultimatum aux membres du Congrès américain: le versement d’une aide de 700 milliards, ou la fin de l’économie? Ce dilemme posé à l’aube de la crise financière est le résultat d’un conditionnement à la déréglementation en toute opacité, ou de la constitution d’une élite ascendante, que le journaliste Serge Truffaut explicite dans son ouvrage Anatomie d’un désastre – la crise financière de 2008, de Reagan à Trump parut aux éditions Somme Toute en 2017.

À la une
0

Venezuela: semaine cruciale pour les anti-Maduro

L’opposition au Venezuela entame lundi une semaine décisive, espérant faire valider par les autorités les 2,5 millions de signatures recueillies en faveur d’un référendum contre le président socialiste Nicolas Maduro, cible d’une exaspération populaire croissante.