Navigation : criminalité

En avril dernier, des policiers californiens arrêtaient le suspect d’un meurtre vieux de 40 ans grâce à l’A.D.N. d’un de ses cousins déposé dans une base de données généalogiques. Depuis, pas moins d’une vingtaine de cas semblables ont été signalés aux États-Unis, soulevant une troublante question : on approche peut-être du moment où n’importe qui, dans ce pays, pourrait être retracé par l’intermédiaire de l’A.D.N. d’un proche parent.

Une opération policière effectuée dans une favela de Rio, au Brésil, a fait au moins huit morts dans la foulée d’allégations voulant que certaines des victimes eurent été des résidents innocents exécutés dans le cadre d’une mission vengeresse menée après qu’un policier eut été tué à cet endroit la semaine dernière. Les autorités affirment de leur côté avoir été attaquées par des membres de cartels.

On ne pourra jamais dire que Jean-Jacques Pelletier ne sait pas s’adapter au discours contemporain: après le Bain de sang, sorti en 2016, voilà que la suite, Deux balles, un sourire, un roman policier publié aux éditions Hurtubise, mélange revendications vertes et populisme à la Donald Trump.

Une autre année, une autre saison de Black Mirror. Une autre année et des poussières, devrait-on dire, puisque la nouvelle fournée d’épisodes de la série dystopique mise au point par le grinçant Charlie Booker est cette fois débarquée sur Netflix en plein congé des Fêtes, plutôt qu’à la fin de l’automne, comme ce fut le cas en 2016.

Ligne rose ou équipe de baseball, le dilemme des Montréalais aux élections municipales 2017 est assez rigolo à comparer au sort des 23 maires mexicains assassinés depuis l’élection du président Enrique Peña Nieto, en 2012, rapporte El Pais le 22 octobre. N’empêche que la situation catastrophique au Mexique est un exemple des conséquences de la corruption dans laquelle ont baigné les deux précédents maires de Montréal.

À l’inverse du système électoral, le port d’armes est démocratique aux États-Unis ou en voie de le devenir. Le président américain a assuré le 28 avril au lobby concerné, la National Rifle Association (NRA), qu’il n’allait pas s’opposer à ce droit, responsable de 8124 meurtres aux États-Unis en 2014, d’après le F.B.I.

Le maire de la ville de Chicago, Rahm Emanuel a annoncé le 12 octobre 2016 qu’il a reçu le financement pour le projet de carte d’identité en tant que preuve de résidence pour les immigrants qui résident dans la ville. Malgré la pression des autorités fédérale, le maire de la ville sanctuaire a réitéré son engagement le 29 mars dernier, rapporte le Chicago Tribune.

Une crise sans précédent secoue le pays depuis environ deux ans. Plusieurs centaines de personnes sont effet décédées, principalement à Vancouver, mais également plus à l’est, des suites d’une overdose de Fentanyl, un opioïde extrêmement puissant.