Navigation : cpe

Une imprécision réglementaire concernant les réseaux québécois de garderies pourrait nuire à la francisation des nouveaux arrivants en évitant que les tout-petits ne se retrouvent dans un environnement francophone avant d’entrer à l’école primaire.

Sous l’appellation Wexit, les Québécois profiteurs d’une redistribution injuste des richesses à l’échelle canadienne se sont métamorphosés en modèle collectif pour atteindre l’indépendance. L’Alberta et la Saskatchewan, désignées comme l’Ouest, ont-elles ce qu’il faut pour y arriver?

Après la publication du constat que le système éducatif québécois ne forment plus les citoyens de l’essai L’inéducation : l’industrialisation du système d’éducation au Québec de Joëlle Tremblay, les éditions Somme Toute ajoutent à leur collection Parce que demain… réussir l’éducation : pour un accompagnement adéquat de nos talents de Geneviève Dorval-Douville et Jean-François Gingras. Optimiste, l’essai nous éclaire sur le fonctionnement de l’apprentissage dès la petite-enfance.

Les parents du Québec sont résolument en faveur de l’intégration de notions éducatives au sein du réseau des services de garde. Voilà du moins ce que révèle un sondage Léger commandé par la Commission sur l’éducation à la petite enfance.