Navigation : courants

Ces données, écrivent les chercheurs, sont en phase avec ce que prévoient les modèles climatiques — c’est-à-dire qu’elles correspondent à ce à quoi on est en droit de s’attendre quand on recherche « l’empreinte » de l’action humaine sur ces courants océaniques.

Ces dernières années, les cartes de la planète qui montrent des records de chaleur — en rouge — éparpillés aux quatre coins du monde ont aussi montré qu’une des rares exceptions est située dans l’Atlantique Nord: une région — en bleu — plus froide que la normale. Coïncidence ou signal que quelque chose ne tourne pas rond dans le « tapis roulant océanique »?