Navigation : Conte médiéval

Alors que le premier volume de L’âge d’or se présentait comme un conte médiéval à saveur féministe, sa conclusion crée une agréable surprise en questionnant la légitimité du pouvoir, et en livrant un puissant message sur les inégalités sociales.