Navigation : consommateurs

Économie
0

Quelle sortie de crise pour le commerce en ligne?

La pandémie aura profondément transformé le secteur de la vente au détail. Privées de consommateurs en magasin en raison des confinements, les entreprises se sont massivement tournées vers les achats en ligne, quand elles avaient l’occasion de le faire. Selon une récente étude de spécialistes liés au magazine The Economist, cet aspect de la vente au détail devrait ainsi venir à représenter le cinquième de toutes les ventes mondiales d’ici 2025.

Économie
0

Nouvelle baisse des ventes au détail au pays

L’économie canadienne a encaissé un nouveau coup, en décembre dernier, alors que le secteur du commerce de détail a vu ses ventes reculer de 3,4% par rapport au mois précédent, pour s’établir à 53,4 milliards de dollars.

Économie
0

Le PIB bondit de près de 9% au Canada

Le produit intérieur brut (PIB) réel a augmenté de 8,9% au troisième trimestre, soit la période allant de juin à septembre, signe d’une reprise économique naissante au Canada, dans la foulée de l’éclatement de la pandémie de COVID-19.

Économie
0

Des achats locaux pour la période des Fêtes au Québec

Qu’il soit envisageable (ou non) de les célébrer en famille, les Québécois semblent déjà penser aux Fêtes de fin d’année, et aux achats qui accompagnent généralement cette période de réjouissances. Selon un récent sondage, ce seront d’ailleurs les détaillants locaux qui seront favorisés par les consommateurs d’ici.

Technologie
1

Sur Facebook, des entreprises face au tsunami des commentaires négatifs

En 2017, on comptait plus de 60 millions de pages Facebook consacrées à des entreprises; avec les pages en question viennent des cotes s’appuyant sur les commentaires positifs et négatifs laissés par les utilisateurs du réseau social. Hélas pour les compagnies, les internautes ont bien plus tendance à publier des commentaires négatifs que positifs; le taux est ainsi de deux messages négatifs pour un seul positif.

Science
0

Même les pétrolières appuient l’Accord de Paris sur le climat

Les compagnies américaines ne sont pas au diapason du gouvernement Trump en matière de lutte aux changements climatiques. En fait, même les compagnies du secteur de l’énergie sont beaucoup plus nombreuses qu’il y a quelques années à réclamer des mesures plus fortes, et à recommander à leur président qu’il ne se désengage pas de l’Accord de Paris sur le climat.