Navigation : commerce

La reprise de la « vie d’avant », oui, mais pas au détriment d’une certaine quiétude, semble-t-il. Selon un récent sondage publié par le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD), les deux tiers des Québécois ayant répondu sont favorables à ce que les rues commerciales des villes d’ici soient piétonnes, plutôt que d’être largement offertes aux véhicules.

La pandémie aura profondément transformé le secteur de la vente au détail. Privées de consommateurs en magasin en raison des confinements, les entreprises se sont massivement tournées vers les achats en ligne, quand elles avaient l’occasion de le faire. Selon une récente étude de spécialistes liés au magazine The Economist, cet aspect de la vente au détail devrait ainsi venir à représenter le cinquième de toutes les ventes mondiales d’ici 2025.

Des logos compacts peuvent encourager les consommateurs à évaluer favorablement une marque en indiquant que leurs produits sont sécuritaires, selon une nouvelle étude effectuée par des chercheurs de la Carroll School of Management, du Boston College, et de l’Indian Institute of Management à Udaipur.

À l’été 2009, un navire allemand était devenu le premier navire commercial à emprunter la route russe de l’Arctique, entre l’Asie et l’Europe. Ce mois-ci, un navire commercial opérant pour une compagnie russe est devenu le premier à emprunter cette route… en hiver.

L’économie canadienne a encaissé un nouveau coup, en décembre dernier, alors que le secteur du commerce de détail a vu ses ventes reculer de 3,4% par rapport au mois précédent, pour s’établir à 53,4 milliards de dollars.

Qu’il soit envisageable (ou non) de les célébrer en famille, les Québécois semblent déjà penser aux Fêtes de fin d’année, et aux achats qui accompagnent généralement cette période de réjouissances. Selon un récent sondage, ce seront d’ailleurs les détaillants locaux qui seront favorisés par les consommateurs d’ici.