Navigation : commerce électronique

La pandémie aura profondément transformé le secteur de la vente au détail. Privées de consommateurs en magasin en raison des confinements, les entreprises se sont massivement tournées vers les achats en ligne, quand elles avaient l’occasion de le faire. Selon une récente étude de spécialistes liés au magazine The Economist, cet aspect de la vente au détail devrait ainsi venir à représenter le cinquième de toutes les ventes mondiales d’ici 2025.

L’impact de la pandémie de COVID-19 se fait aussi sentir du côté de la consommation, et plus spécialement des risques de fraude. Au moment où les achats en ligne se sont multipliés, confinement oblige, le nombre de cas de fraude s’avère conséquent, selon un récent sondage: 36% des Québécois et 38% des Canadiens disent avoir été victimes d’une fraude potentielle, ou ont adopté un comportement susceptible d’accroître le risque de fraude depuis le début de la crise au pays, en mars 2020.

L’économie canadienne a encaissé un nouveau coup, en décembre dernier, alors que le secteur du commerce de détail a vu ses ventes reculer de 3,4% par rapport au mois précédent, pour s’établir à 53,4 milliards de dollars.

Si vous êtes sur le point d’acheter quelque chose en ligne et que la seule critique d’un consommateur est négative, il est probable que vous allez repenser votre démarche, non? Il semblerait que le premier avis publié en ligne à propos d’un article peut avoir un effet démesuré sur l’avenir dudit produit. Cela peut même provoquer son échec.

Qu’il soit envisageable (ou non) de les célébrer en famille, les Québécois semblent déjà penser aux Fêtes de fin d’année, et aux achats qui accompagnent généralement cette période de réjouissances. Selon un récent sondage, ce seront d’ailleurs les détaillants locaux qui seront favorisés par les consommateurs d’ici.

Il est bien difficile, de nos jours, d’échapper à l’emprise d’Amazon. Le géant du web est effectivement partout, que ce soit du côté du magasinage en ligne, ou encore des services d’hébergement, pour ne nommer que ces deux aspects de la vie corporative de l’empire de Jeff Bezos. Alors que le « Cyber lundi » promet de nouvelles ventes importantes pour l’entreprise, le documentaire Le monde selon Amazon explore le métaphénomène commercial.

Amateurs de littérature, bienvenue sur quialu.ca, un espace de discussion pour internautes d’ici et d’ailleurs, à propos des romans et autres livres d’ici et d’ailleurs, justement. L’initiative, pilotée par le réseau Les libraires, cherche à alimenter les échanges entre lecteurs, mais aussi à faire mousser leurs ventes.

Les Québécois ont dépensé 10,5 milliards de dollars sur divers sites de commerce électronique en 2018, soit une hausse marquée de 27% comparativement à l’année précédente, révèle une enquête du CEFRIO publiée mercredi.