Navigation : combats

Dans l’habitacle confiné de votre robot de combat, tout va trop vite. Sur l’écran radar, l’ennemi se rapproche. Soudain, une volée de missiles plonge vers vous; les mains agrippant fermement les contrôles, vous réussissez à esquiver la salve meurtrière. Heureusement, le champ de bataille est virtuel, et le cockpit se trouve en fait dans les bureaux de Hangar 51, un lieu destiné aux nostalgiques et amateurs de réalité virtuelle.

Six ans après Faster Than Light (FTL), voilà que les développeurs de chez Subset Games lancent Into the Breach, un jeu de stratégie tactique au tour par tour qui démontre sans l’ombre d’un doute que les membres de l’équipe savent se réinventer, tout en conservant leurs principaux atouts.

Sur une gigantesque mer peuplée de mystère, de monstres ou encore d’ennemis sanguinaires, le capitaine d’un vaisseau lourdement armé sait que la prochaine bataille, la prochaine décision difficile à prendre, ou encore le prochain dilemme pourrait signaler la fin de l’aventure. Il faudra s’accrocher… ou tâcher de fuir discrètement.

Moscou et Kiev se sont mutuellement imputé mardi la responsabilité du regain de tensions observé ces derniers jours dans l’est de l’Ukraine, théâtre des accrochages les plus meurtriers depuis la mi-décembre.

La barre était définitivement trop haute pour la nouvelle mouture de la série Call of Duty. Annoncé peu de temps après Battlefield 1, de l’éternel rival Electronic Arts, cette énième déclinaison du jeu de tir à la première personne n’a rien d’extraordinaire, mais présente néanmoins plusieurs surprises particulièrement intéressantes.

Les forces spéciales irakiennes sont entrées mardi dans le bâtiment de la télévision de Mossoul, a annoncé le commandant du Service de contre-terrorisme (CTS), unité d’élite des forces irakiennes. Le siège de la télévision est le premier bâtiment d’importance repris par les forces irakiennes depuis le déclenchement, le 17 octobre, de la contre-offensive sur la grande ville du nord de l’Irak tenue depuis juin 2014 par les djihadistes de l’organisation État islamique (EI).

Les djihadistes de l’État islamique (EI) ont exécuté au cours des derniers jours des dizaines de prisonniers issus de villages d’où le groupe a été repoussé par l’armée irakienne près de Mossoul, ont annoncé mercredi des responsables de la région.

Moscou a assuré mardi que les avions syriens et russes n’avaient mené aucun raid à Alep depuis que les Russes ont annoncé voici une semaine la suspension de leurs bombardements aériens, ce qui contredit l’OSDH d’après lequel les raids aériens ont repris samedi contre certains secteurs de la ville.