Navigation : coalition avenir québec

Difficile, si l’on s’intéresse un tant soit peu à l’histoire du Québec, de ne jamais avoir entendu parler de Maurice Duplessis. Chef de l’union nationale pendant une vingtaine d’années, premier ministre pendant plus de 15 ans, le politicien originaire de Trois-Rivières est non seulement celui qui a gouverné la province pendant le plus longtemps, mais il est aussi celui dont l’héritage suscite le plus de débats. Pour y voir plus clair, l’historien Pierre B. Berthelot lançait récemment Duplessis est encore en vie, un essai publié chez Septentrion.

Les deuxième et troisième partis d’opposition à l’Assemblée nationale tirent à boulets rouges sur le gouvernement Legault, après le reportage de l’émission Enquête, à Radio-Canada, selon lequel le ministère des Forêts du Québec pourrait être influencé par l’industrie forestière, ce qui coûterait notamment des millions de dollars de redevances forestières à l’État. Autant le Parti québécois (PQ) que Québec solidaire (QS) appellent la Coalition avenir Québec (CAQ) à corriger rapidement le tir.

Le gouvernement caquiste de François Legault se félicite de l’adoption, mardi, du projet de loi 2, qui rehausse à 21 ans l’âge minimum pour l’achat et la consommation de cannabis; pour l’opposition, cependant, il s’agit d’une grave erreur qui poussera les jeunes adultes à se tourner davantage vers le marché noir, plutôt que de respecter la loi et d’attendre l’âge de 21 ans pour consommer légalement.

Les habitants de la région métropolitaine de Montréal pourront profiter de services de transport collectif gratuits, vendredi, dans le cadre de la marche pour le climat prévue au centre-ville de la métropole. L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et la mairesse de Montréal, Valérie Plante, servent ainsi un léger camouflet au gouvernement Legault.

Le Groupe Capitales Médias, qui possède six quotidiens et un hebdomadaire, dont Le Soleil (Québec), La Voix de l’Est (Granby) et Le Droit (Ottawa-Gatineau), lance l’éponge, mais Québec n’entend pas laisser le navire couler: après avoir annoncé qu’il envisageait de se placer sous la protection de la loi contre les créanciers, le conglomérat a été renfloué à hauteur de 5 millions de dollars par le gouvernement Legault.

Le gouvernement du Québec a présenté un premier projet de règlement visant à mieux encadrer la location de résidences ou de parties de logements via des plateformes telles qu’Airbnb. Désormais, il faudra non seulement enregistrer le logement que l’on souhaite louer, mais aussi, le cas échéant, obtenir l’accord du propriétaire ou du syndicat de copropriété.

Si le gouvernement de François Legault ne se dit toujours pas ouvert à l’idée de la construction d’une nouvelle ligne de métro à Montréal pour désengorger le réseau de transport souterrain, le ministère des Transports a annoncé jeudi le soutien à des études visant à « répondre aux enjeux concernant la congestion de la ligne orange ».

Comment s’opposer à la volonté du gouvernement caquiste de mettre un terme à un débat déchirant mêlant opportunisme et sentiment d’appartenance qui dure depuis une dizaine d’années? Pourtant, l’application du projet de loi 21 de même que les multiples réactions pour et contre ne se soucient pas de la souveraineté de l’État, rien à voir avec l’au-delà.