Navigation : cirque

OFFTA Un homme et une femme présentent un spectacle de cirque dans le corridor d'un appartement.
1

Se prendre, du cirque intime en appartement

Se prendre, présentée dans le cadre du OFFTA, est une pièce pour appartement dans laquelle deux artistes-acrobates nous invitent à les regarder se rencontrer, de tâtonnements sensibles à rapprochements intimes.

Théâtre / Cirque
2

Alegría: pris dans le moule

Dépoussiérer un classique n’est jamais une tâche facile, surtout lorsque celui-ci est à l’origine de la notoriété de l’entreprise. C’est donc dans un désir d’insuffler sa propre ADN tout en restant toujours prêt de l’hommage inévitable que cette relecture de Alegría se perd en chemin, en dépit de ses séduisantes qualités, comme on a pu le découvrir lors de sa grande première, jeudi soir.

À la une
1

Alegría, plus prêt que jamais à illuminer son public

C’est devant une foule de journalistes emballés que le Cirque du Soleil a présenté mercredi matin un aperçu de la relecture de son classique Alegría. En plus du dévoilement de son impressionnante équipe de créateurs, trois numéros ont aussi été montrés. Nul doute que les spectateurs en auront plein les yeux, les oreilles et le cœur dès le 18 avril.

Théâtre / Cirque
0

L’homme de Hus, la lutte contre la matérialité du monde

Dans L’homme de Hus, présenté au théâtre La Chapelle en collaboration avec la TOHU, l’extraordinaire artiste qu’est Camille Boitel éprouve des problèmes très matériels avec les lourds tréteaux d’une table impossible à installer, et ceci n’est que le commencement d’un spectacle entièrement désopilant.

Théâtre / Cirque
1

Le songe d’une nuit d’été, véritable cirque sur la scène de la TOHU

Shakespeare a du beaucoup s’amuser en concevant sa comédie Le songe d’une nuit d’été. Différents lieux, différentes situations, différents types de personnages, différentes dates du calendrier… avec pour seul point commun qu’ils sont tous incompatibles les uns avec les autres… Peut-être a-t-il pensé qu’il s’agissait là des conditions idéales pour faire ressentir aux spectateurs éveillés tout ce que peuvent contenir leurs rêves de la nuit?

À la une
2

Danse – Le cycle éternel de The Great Tamer

La dernière création de Dimitris Papaioannou est à l’Usine C pour quelques jours à peine. Le créateur a d’abord été reconnu comme peintre et bédéiste, mais ce sont ses mises en scènes de performances vivantes qui ont fait voyager son nom aux quatre coins du globe. Si on ne peut généralement pas nier les origines en art visuel de Papaioannou dans les choix scénique qu’il propose, The Great Tamer est parsemé de références créatives; une véritable visite au musée.

Théâtre / Cirque
0

Cirque – Un wagon, huit places, des centaines de passagers

Passagers, c’est le titre du spectacle des 7 doigts de la main qui est présenté à La Tohu, depuis le 14 novembre et jusqu’au 5 janvier prochain. S’il s’agit bien là d’un spectacle de cirque, où sont représentées pas moins de dix disciplines de l’art circassien, il s’agit aussi de danse, de théâtre, et de chant.

Théâtre / Cirque
0

Odysséo, de Cavalia, ou l’art de tourner en rond

Après avoir envoûté la planète, et plus précisément l’Amérique, avec son spectacle Odysséo, Cavalia revient au bercail et s’installe pour la première fois à Montréal. Dommage, toutefois, que la ville en question en ait vu d’autres, et que cette production modeste ne sait pas toujours quoi faire de ses impressionnantes bêtes à quatre pattes à l’élégance monumentale.

Théâtre / Cirque
0

Une aventure montréalaise pour Cavalia

Cela faisait quelques semaines déjà que je remarquais l’avancement du montage du Grand Chapiteau Blanc, dans le quadrilatère formé par les rues Ste-Catherine, Parthenais, le boulevard René-Lévesque et l’avenue de Lorimier, lorsque je reçus l’invitation pour la première du spectacle Odysséo de Cavalia.